DEHOVE Marcel

Par Louis Botella

Né le 6 juillet 1921 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 24 mars 1966 à Sotteville-les-Rouen (Seine-Maritime) ; agent hospitalier ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) ; secrétaire général de l’Union départementale FO de Seine-Inférieure (1954-1966).

Marcel Dehove, travaillant à l’hôpital psychiatrique de Sotteville-les-Rouen, fut le secrétaire du syndicat FO de cet établissement et membre du groupement départemental des services publics et de santé de Seine-Inférieure.
Le 28 janvier 1948, il devint trésorier général, puis, quelques mois plus tard, secrétaire général de l’Union locale de Rouen, fonction qu’il conserva jusqu’à son élection, début 1954, au poste de secrétaire général de l’Union départementale FO de Seine-Inférieure, en remplacement de Demarest.

Lors du congrès confédéral d’octobre 1956, Marcel Dehove vota en faveur de la motion minoritaire sur l’Algérie, qui réclama la libre détermination du peuple algérien à disposer de lui-même, un cessez-le-feu et des négociations rapides entre la France et la nationalistes algériens.

Marcel Dehove s’engagea totalement dans son activité militante au sein de FO au point d’y laisser sa santé puis sa vie.

Il décéda le 24 mars 1966, dans sa quarante-cinquième année. Ses obsèques eurent lieu le 28 mars à Sotteville-les-Rouen.

Dans la notice qui lui fut consacrée dans l’hebdomadaire confédéral, André Bergeron indiqua qu’il fut "un militant d’une valeur exceptionnelle, doué d’une puissance de travail prodigieuse" et qu’il doit être "considéré comme l’un des meilleurs militants de notre mouvement syndical".

Raymond Patoux, des PTT, lui succéda en mai 1966 à la tête de l’UD.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article138983, notice DEHOVE Marcel par Louis Botella, version mise en ligne le 4 mars 2012, dernière modification le 30 mai 2012.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. de la com. de Rouen. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 1er et 16 avril, 23 et 30 décembre 1948, 4 mars 1954, 30 mars 1966. - Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1948 et de 1952 à 1966.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément