ARDAINE Moïse [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né le 30 septembre 1857 à Charlieu (Loire) ; coiffeur ; anarchiste actif à Genève.

Militant français résidant "depuis plus de dix ans" à Genève où il travaillait comme coiffeur, Moïse Ardaine (parfois orthographié Ardène) y était signalé par la police comme recevant « souvent chez lui les anarchistes étrangers » dans les années 1890. Lucien Weill* avait notamment son adresse chez lui, 28 rue de Montbrillant, où se tenaient nombre de réunions.

Il fut arrêté le 11 novembre 1890 pour avoir placardé une affichette en trois langues (français, italien, allemand) rappelant les martyrs de Chicago exécutés le 11 novembre 1887, et réclamant vengeance. Suite à ce placardage, plusieurs anarchistes étrangers furent expulsés de Suisse le 15 décembre.

Ardaine figurait encore dans la liste du groupe "Steiger Dalloz" de 1903, comme "Voleur. Parmi les plus connus et les plus militants du groupe". Les rapports de police l’appellent Ardène, Ardanne, Ardoine...

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154985, notice ARDAINE Moïse [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 22 mars 2014, dernière modification le 22 mars 2014.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Arch. féd. suisses, E21 14002, Ministère public fédéral, police politique, Listes des anarchistes étrangers, 1889-1898, et E21 14096, enquête sur la diffusion d’un manifeste en mémoire des anarchistes pendus à Chicago — Etat-civil Loire, en ligne — Journal de Genève, 12.11.1890 — Vivien Bouhey, op. cit., annexes 24, 63.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément