MA Zongrong [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né le 5 septembre 1892 à Chengdu (Chine), mort à Shanghai le 10 avril 1949.

Etudiant à l’université de Lyon, Ma Zongrong était en Suisse en septembre 1922, pour le cinquantenaire du Congrès de Saint-Imier. Une semaine plus tard, il participa à Genève à une réunion avec Bertoni*, Savioli, Tronchet*, etc., où fut présenté un rapport sur le congrès (l’informateur de la police l’appelle Ma Tsong Jong).

Il rentra en Chine en 1933 et enseigna dans diverses universités, puis s’installa à Taiwan en 1947. Il est l’auteur d’une Histoire de la Révolution française (1930) et a traduit notamment des œuvres de Tourguéniev et d’Octave Mirbeau. L’écrivain Ba Jin (Pa Kin), qui l’avait rencontré en 1929 en France, lui a consacré un texte publié dans Suixianglu [Au fil de la plume].

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156586, notice MA Zongrong [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 24 février 2014, dernière modification le 11 mars 2014.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Archives d’Etat, Genève, 2008 va 50.3.3 (dossier Réveil) — notes d’Angel Pino

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément