KAYSER Louise [Dictionnaire des anarchistes]

Par Anne Steiner

Née le 2 mars 1890 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), morte en 1971 à Bainvile-sur-Madon près de Nancy ; lingère ; épouse d’Eugène Dieudonné ; anarchiste individualiste.

Fille d’un ouvrier maçon, Louise Kayser fréquentait les conférences anarchistes et socialistes de Nancy pendant les années 1906-1908. C’est dans ce cadre qu’elle rencontra Eugène Dieudonné*. Elle l’épousa en 1907 et un fils naquit de leur union, Charles Pierre, le 11 décembre 1907.

Elle quitta son mari en 1911 pour vivre à Romainville, au siège du journal l’anarchie et devint la compagne d’André Lorulot (voir Madeleine Bouchet). Elle fut appréhendée, en même temps que son mari, le 28 février 1912 dans le cadre de l’affaire Bonnot . Deux jours plus tard, elle était relâchée et ne fut plus inquiétée.La presse l’avait surnommé "La Vénus rouge". Peu de temps avant cette arrestation, elle avait repris la vie commune avec son mari.

Eugène Dieudonné, condamné au bagne à perpétuité, revint de Guyane en octobre 1927 après avoir bénéficié d’une grâce présidentielle. Il s’installa comme ébéniste rue du faubourg Saint Antoine et vécut de nouveau avec sa femme qui avait contribué à entretenir une mobilisation en sa faveur.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156743, notice KAYSER Louise [Dictionnaire des anarchistes] par Anne Steiner, version mise en ligne le 24 février 2014, dernière modification le 16 décembre 2019.

Par Anne Steiner

SOURCES : Arch. Ppo E140/E141&#8212. — Le Matin, 1er mars 1912. —Archives Nancy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément