MADA Mohamed [Dictionnaire Algérie]

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

Né le 9 septembre 1913 à Alger ; cheminot ; syndicaliste CGT à Alger puis UGTA.

Ayant adhéré à la CGT en 1938, Mohamed Mada en reste militant jusqu’en 1956. En 1947, lors de la constitution de l’Union algérienne des cheminots, il est élu au secrétariat, et, en 1949, devient secrétaire général du secteur de l’Algérois. Il a dirigé plusieurs grèves enclenchées par la CGT, notamment celles très dures de novembre-décembre 1947 ; il est membre du comité central des ouvriers et employés grévistes. À cette époque, les rapports de police le disent appartenir au PCA, ce que rien ne confirme ensuite.

Avec Boualem Bourouiba, il est de toutes les réunions qui envisagent la création d’une centrale nationale. Il participe à la fondation de l’UGTA en février 1956 ; la réunion de mise en place du bureau du syndicat des cheminots dont il fait partie, s’est tenue à son domicile. Il figure parmi les membres du Comité exécutif de l’UGTA. Il est tué dans la période des attentats OAS en 1961.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article159199, notice MADA Mohamed [Dictionnaire Algérie] par Abderrahim Taleb-Bendiab, version mise en ligne le 29 mai 2014, dernière modification le 4 octobre 2017.

Par Abderrahim Taleb-Bendiab

SOURCES : Arch. Outre-mer, Aix-en-Provence, F 158. — Arch. Wilaya d’Alger. — Alger Républicain, 1947. — L’Ouvrier algérien, 1956. — M. Farès, Aïssat Idir, op. cit. — B. Bourouiba, Les syndicalistes algériens, op. cit. — Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, 91 3 F/116, notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément