Militant anarchiste récemment arrivé de France, Alègre faisait partie du groupe qui porta la contradiction au socialiste Louis Goaziou à l’occasion d’un meeting tenu par ce dernier à MacDonald (Pennsylvanie) début octobre 1903.

Source : L’Union des travailleurs, 8 octobre 1903.

M. C.

Version imprimable de cet article Version imprimable