NEUVILLE Jean-Marie

Par Dominique Tantin

Né le 24 août 1899 à Besson (Allier), fusillé le 7 janvier 1944 au champ de tir de Challuy-Nevers (Nièvre) ; marchand forain ; résistant au sein de l’Armée secrète (AS).

Fils de Louis et de Marie Mercier, célibataire, Jean-Marie Neuville était domicilié à Dompierre-sur-Besbre (Allier).
Résistant à partir de février 1943 dans le groupe de l’AS de la région de Dompierre-sur-Besbre, actif au sein de l’équipe de parachutage du Bureau des Opérations Aériennes (BOA), il participa à de nombreuses opérations.
Il fut arrêté par les Allemands au retour d’une mission pour « dépôt d’armes et activité de franc-tireur », sur le quai de la gare de Moulins (Allier) avec sa dénonciatrice qui a été condamnée à la Libération (acte notarié). Emprisonné à Nevers (Nièvre), torturé, Jean-Marie Neuville fut condamné à mort le 28 décembre 1943 par le tribunal militaire de la Feldkommandantur 568 de Nevers. Il fut passé par les armes le 7 janvier 1944, à 8 h 22, au champ de tir de Challuy, avec ses camarades, André Charmillon, Francis Bar, Charles Chevalier, Quinto Elmetti et Romain Mollot.
Il fut inhumé au cimetière de Nevers puis sa dépouille fut transférée à Moulins (Allier). Reconnu « Mort pour la France » le 9 octobre 1945, son nom a été gravé sur le monument de Varennes-les-Narcy.
« Le monument du Champ de Tir de Challuy rappelle la Mémoire des 32 patriotes qui, entre le 12 janvier 1942 et le 30 juin 1944, ont été fusillés en ce lieu par l’occupant nazi. »

Nevers, champ de tir de Challuy (12 janvier 1942-30 juin 1944)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article160838, notice NEUVILLE Jean-Marie par Dominique Tantin, version mise en ligne le 2 juillet 2014, dernière modification le 3 avril 2017.

Par Dominique Tantin

SOURCES : DAVCC, Caen.(Notes Thomas Pouty.) – Arch. Dép. 999W1961. – Site sur le Champ de tir de Challuy : sermoise-sur-loire.com — Jean-Claude Martinet, Histoire de l’Occupation et de la Résistance dans la Nièvre 1940-1944. Dijon, Éd. universitaires de Dijon, 2015.p. 262 .

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément