COLLIGNON Armand [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Militant socialiste demeurant à Charleroi (Pennsylvanie), Armand Collignon versa en août 1902 son écot à la souscription au profit des mineurs en grève. Membre de la section socialiste francophone locale, il fut désigné en janvier 1904 pour figurer sur la liste des candidats présentés par le PSA pour le poste de directeur d’école. Lors de la fondation quelques semaines plus tard de la société coopérative de publication de L’Union des travailleurs, il fut élu membre du conseil d’administration en tant que représentant la section socialiste locale.

Militant coopérateur, Armand Collignon fut élu président de l’Association coopérative à l’occasion de l’assemblée trimestrielle des sociétaires de janvier 1904. En mars, à l’occasion d’une réunion conjointe des sections socialistes anglophones et francophones de Charleroi, il fut désigné pour être le rapporteur sur la question de la coopération. Réélu président de l’Association coopérative jusqu’en 1907, il fut élu membre du comité directeur de la salle oopérative lors du renouvellement statutaire des officiers en janvier 1908.

Armand Collignon figura sur la liste des abonnés de L’Union des travailleurs jusqu’en 1908.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article161424, notice COLLIGNON Armand [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 9 juillet 2014, dernière modification le 9 juillet 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCE : L’Union des travailleurs, 14 août 1902, 21 janvier, 10 mars, 17 mars 1904, 16 mai, 29 août 1907, 30 janvier 1908 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément