SCHMIDT Robert [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Ouvrier verrier à vitre demeurant à Point Marion (Pennsylvanie), Robert Schmidt était membre de la LA 300 des Knights of Labor (Union verrière) en 1898. Ayant assisté au meeting organisé par cette dernière, il en donna un compte rendu dans La Tribune libre.

Lecteur-souscripteur de L’Union des travailleurs, Robert Schmidt co-signa en janvier 1903 la circulaire protestant contre la décision du président de la verrerie coopérative de Point Marion d’abolir les quotas de production.

Sans doute proche de la mouvance syndicaliste-révolutionnaire, Robert Schmidt participa activement en septembre 1912 à la collecte organisée pour hâter la libération des deux dirigeants des IWW, Joe Ettor et Arturo Giovannitti.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article165902, notice SCHMIDT Robert [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 6 octobre 2014, dernière modification le 6 octobre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : La Tribune libre, 3 novembre 1898 ; L’Union des travailleurs, 8 mai 1902, 8 janvier 1903, 26 septembre 1912.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément