FRÉMIOT Albert

Par Claude Delasselle

Né le 3 janvier 1922 (lieu inconnu), fusillé par les Allemands le 9 juin 1944 après condamnation à mort, au champ de tir d’Égriselles, commune de Venoy (Yonne) ; ouvrier agricole.

Albert Frémiot, ouvrier agricole à Bussières (Yonne), fut arrêté par les Allemands et incarcéré à la prison d’Auxerre le 2 mai 1944. Condamné à mort pour détention d’armes, il a été fusillé au champ de tir d’Égriselles le 9 juin 1944.
Inhumé dans le carré des martyrs 1939-1945 du cimetière des Conches à Auxerre, son nom est inscrit sur la stèle des fusillés d’Égriselles-Venoy, sur le monument des déportés et des fusillés de l’Yonne à Auxerre ainsi que sur le monument aux morts de Saint-Branchier.
Le nom d’Albert Frémiot est gravé sur la stèle commémorative de Saint-Agnan, commune de la Nièvre limitrophe à l’Yonne, "En ces lieux ont hiberné de novembre 1943 à février 1944 les maquisards du Groupe Vauban FTPF de l’Yonne".

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article168341, notice FRÉMIOT Albert par Claude Delasselle, version mise en ligne le 9 décembre 2014, dernière modification le 28 mars 2016.

Par Claude Delasselle

SOURCES : Arch. Dép. Yonne, 33 J 18 (registre d’écrou de la prison d’Auxerre). – Robert Bailly, Si la Résistance m’était contée, ANACR Yonne, 1990, p. 367.— MemorialGenweb.— Notes Annie Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément