BARRENA Emeterio (ou Emiterio)

Par André Balent

Né le 25 novembre 1908 à Aguat ( ?) (Espagne), tué le 3 août 1944 à Valmanya (Pyrénées-Orientales) le 2 ou le 3 août 1944 lors de l’attaque du village par les Allemands ou la milice ; bûcheron à Valmanya (Pyrénées-Orientales).

Le 2 août 1944, alors que les Allemands et la Milice attaquaient le vilage de Valmanya, « coupable » à leurs yeux de complicités avec les maquis du Canigou FTPF Henri-Barbusse (Voir Panchot-Barthélemy ; Panchot Julien) et de l’AGE ([Voir Galiano Gracia Manuel ; Gandia Lorenzo Rafael), la population avertie à temps se réfugia dans les montagnes. Seuls quatre hommes restèrent sur place et furent torturés et assassinés par les Allemands (Douane et armée) ou les francs gardes de la Milice (Voir Romeu Jacques, Gimeno José, Beaux Pierre).

Leurs noms ainsi que ceux de Jacques Cabaussel, un FTP « disparu » alors qu’il avait pris part aux combats des 2 et 3 août 1944 et des déportés de la commune figurent sur la plaque commémorative installée à proximité du village reconstruit après la Libération.

Voir Lieu d’exécution de Valmanya [Velmanya] (Pyrénées-Orientales)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article170665, notice BARRENA Emeterio (ou Emiterio) par André Balent, version mise en ligne le 15 février 2015, dernière modification le 27 juin 2017.

Par André Balent

SOURCE : Ramon Gual & Jean Larrieu, Vichy, l’occupation nazie et la résistance catalane, II b, De la Résistance à la Libération, Prades, Terra Nostra, 1998, p. 762, p. 764, p. 919.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément