BALUSSOU Aimé [Victorin, Aimé, Cyrille]

Par André Balent

Né le 9 juillet 1880 à Saint-Quentin (Ariège), exécuté par les Allemands le 19 juin 1944 à Verniolle (Ariège) ; négociant en laines à Pamiers (Ariège) ; résistant

Aimé Balussou (1880-1944)
Aimé Balussou (1880-1944)
Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla

Fils de Jean, Élie Balussou, fabricant de draps, et de Laurence Clainet, Aimé Balussou était domicilié rue du Rempart du Touronc à Pamiers (Ariège) où il s’était marié en mai 1904 à avec Gabrielle Giret, sans profession.

Il était sympathisant du Parti communiste dans les rangs duquel militaient ses deux fils : Pierre et Robert, tous deux résistants. Pierre Balussou, résistant de l’Ariège puis du Rhône, mourut en déportation. Comme, les Allemands n’arrivaient pas à décapiter la résistance appaméenne, ils décidèrent d’user de l’arme de la terreur en arrêtant et tuant des « résistants notoires » soupçonnés de ravitailler les maquis de la région.

Aimé Balussou,Louis Jalabert et Paul Strauss furent arrêtés à Pamiers le 19 juin 1944, rue du Rempart du Touronc. Amenés jusqu’à la villa Lauquié, à Foix, par la Sipo-SD, ils y furent interrogés et torturés. Ils furent ensuite conduits à proximité du château de Fiches, sur le territoire de Verniolle à la limite des communes de Varilhes et de Verniolle et fusillés, le 19 juin, dès leur descente du camion.

Son nom figure, avec ceux de Jalabert et de Strauss sur le monument commémoratif érigé à Verniolle, sur le lieu de leur exécution sommaire. Il est gravé sur le monument aux morts de Pamiers.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article174526, notice BALUSSOU Aimé [Victorin, Aimé, Cyrille] par André Balent, version mise en ligne le 28 juillet 2015, dernière modification le 28 juin 2019.

Par André Balent

Aimé Balussou (1880-1944)
Aimé Balussou (1880-1944)
Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla

SOURCES : Arch. Dép. Ariège, État civil et état civil en ligne cote 1NUM/4E3740, vue 37 et fonds Claude Delplat (photo). — La Dépêche, 12 septembre 1987, article de Claude Delpla. — Olivier Nadouce, Les heures sombres de l’occupation (1940-1945) à Varilhes et son canton, Varilhes, Mémoire Résistance Ariège Solidarité internationale, 2012, 281 p. [pp. 180-185]. — Notes de Jean-Pierre Besse et de David Aguilar. — Site MemorialGenWeb consulté le 16 février 2018.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément