GUIRONNET Henri

Par Jean-Pierre Besse

Né le 22 décembre 1921 à Annonay (Ardèche), abattu le 30 novembre 1943 à Nyons (Drôme) ; ouvrier agricole ; résistant maquisard.

Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), Henri Guironnet rejoignit le maquis de la Lance à la Roche-Saint-Secret dans la Drôme. Il fut chargé d’abattre un collaborateur à Nyons. Le même jour se déroulait les obsèques d’un gendarme tué par les Allemands.

Son action réalisée, il s’enfuit mais se blessa dans sa fuite. Les Groupes mobiles de réserve (GMR) présents à l’occasion des obsèques se lancèrent à la recherche de l’auteur de l’attentat. Caché sous le pont enjambant la rivière l’Aygues, Henri Guironnet fut abattu par les GMR.

Ses obsèques se déroulèrent à Nyons.

Une rue d’Annonay porte son nom.

Henri Guironnet était le cousin de CHAREYRON Léon

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article176462, notice GUIRONNET Henri par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 3 novembre 2015, dernière modification le 12 mars 2019.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Notes de Jean-Pierre Besse. — Article de Michel Guironnet, http://www.histoire-génalogie.com.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément