BACHELET Maximilien, Adrien

Par Daniel Grason

Né le 24 octobre 1906 à Pommeréval arrondissement de Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), tué au combat le 24 août 1944 à Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis).

Fils naturel de Ambroisine Pascaline Huret, légitimé par le mariage de sa mère et de Louis Bachelet en février 1908, Maximilien Bachelet était membre des F.F.I. de Saint-Denis. Il fut tué au combat dans sa commune, Villa Danré ,le 24 août 1944.
Le ministère des Ancien combattants lui attribua la mention « Mort pour la France  », il a été homologué F.F.I. Son nom figure sur la plaque posée sur l’immeuble de la R.AT.P., situé au barrage de Saint-Denis, où la monumentale fresque de l’artiste Jean Amblard y exaltait la Résistance. « Les F.F.I. de Saint-Denis [honorent] leurs camarades tombés au champ d’honneur », vingt noms dont celui de Maximilien Bachelet ont été inscrits proclamant « Gloire à ceux qui durent mourir pour que vivent Saint-Denis et la France ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article180462, notice BACHELET Maximilien, Adrien par Daniel Grason, version mise en ligne le 12 mai 2016, dernière modification le 31 mai 2016.

Par Daniel Grason

SOURCES : SHD, Caen, AC 21 P 11551. – Bureau Résistance GR 16 P 25994. – AMSD93_01_SD_402 (Fonds Douzenel) p.155. — État civil en ligne cote 4E 13412, vue 11.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément