Hunanais, communiste de la première heure ; fait partie du premier groupe d’étudiants chinois envoyés à l’Université communiste des travailleurs de l’Orient à Moscou. Interprète et secrétaire de Galen, alias Blücher.

Élève de l’école secondaire Chuanshan de Changsha, Bu Shiqi est envoyé en 1920 à Pékin par He Minfan (賀民範) en même temps que trois de ses condisciples, dont Luo Yinong (羅亦農). Ils sont peu après dirigés sur Shanghai, où ils adhèrent à la branche locale des Jeunesses socialistes et suivent les cours de russe de l’École des langues étrangères (voir Yang Mingzhai (楊明齋)). Il est de ceux qui apprennent le dialecte shanghaïen et entretiennent des contacts avec les ouvriers de la principale agglomération industrielle de Chine (voir Li Qihan (李啓漢), Yuan Dashi (袁大石)). En février 1921, Bu part pour Moscou : il appartient à la première génération d’étudiants chinois qui s’en va acquérir une formation marxiste à l’Université communiste des travailleurs de l’Orient. Grâce à sa meilleure connaissance du russe, Bu Shiqi fait à l’Université la liaison avec l’administration. Selon Peng Shuzhi (彭述之), il en profite pour détourner des rations de pain à son profit et à celui de trois Hunanais de ses amis. Peng attribue cette lutte pour la survie entre jeunes révolutionnaires à l’extrême disette (à l’époque, de fréquentes bagarres éclataient dans les familles russes pour une bouchée de pain). Après son retour de Moscou, où Peng et Luo Yinong continuent de diriger la section de Moscou du P.C.C., Bu Shiqi servit d’interprète et de secrétaire à Galen (général Blücher).

SOURCES : Interview de Peng Shuzhi et Cadart/Cheng (1983). — Voir aussi Chang Kuo-t’ao (Zhang Guotao), I (1971) et KC, II, 982 (biographie de Yang Mingzhai).— Benton (2017).

Lucien Bianco

Version imprimable de cet article Version imprimable