Militant syndical shanghaïen du temps de Li Lisan, important pendant quelques mois et que nous connaissons fort peu.

Ji Pinkun est un des principaux rédacteurs, le second en importance après Luo Zhanglong (羅章龍), du mensuel édité par le Syndicat général pan- chinois, Zhongguo Gongren (l’Ouvrier Chinois). Cette revue paraît à Shanghai entre novembre 1928 et mai 1929. Xi Shi (son pseudonyme) y écrit dans le numéro 2 du 15 décembre 1928 (« Contre la venue en Chine d’Albert Thomas du B.I.T. »), dans le numéro du mois de janvier 1929 (« Sur la grève des traminots de la Compagnie française des tramways à Shanghai »), dans le numéro 6 de février 1929 (« Comparons Wu Peifu et le Guomindang »), dans le numéro 7 de la fin février et enfin dans le numéro 8 de mai 1929 (rapport écrit en commun avec Luo Zhanglong sur la troisième réunion du secrétariat pan-pacifique du Travail en octobre 1928). Par ailleurs, dans le numéro de décembre 1928 de la revue de l’internationale Syndicale Rouge, il signe un texte commun avec Luo Zhanglong le 28 octobre pour appeler à la convocation d’un congrès pan-pacifique du travail prévu pour 1929 à Vladivostok. Il signe comme secrétaire du Syndicat général de Shanghai. C’est donc un des responsables essentiels en 1928-1929 du mouvement ouvrier révolutionnaire à Shanghai, un des animateurs communistes de la grève des traminots de la Concession française en décembre 1928 (dont le principal responsable est Xu Yamei (徐阿美)), un ami politique de Luo Zhanglong opposé comme lui à l’aventurisme de Li Lisan. Nous ignorons tout de lui après mai 1929.

SOURCES : Roux (1974). — Internationale Syndicale Rouge, n° de décembre 1928. — Zhongguo Gongren (L’ouvrier Chinois) : voir supra.

Alain Roux

Version imprimable de cet article Version imprimable