Né au Hunan vers le début du siècle, tué en 1927 au Henan. Étudiant révolutionnaire militant au sein du mouvement ouvrier, devenu officier dans les armées de la Beifa (Expédition du Nord).

Ayant adhéré aux Jeunesses socialistes de Chine au Hunan, puis au P.C.C., Jiang Xianyun est aux côtés de Mao Tse-tung (毛澤東), de Liu Shaoqi (劉少奇). de Guo Liang (郭亮) et de Li Lisan (李立三), un des animateurs du Secrétariat du travail pour le Hunan. A ce titre il est envoyé en septembre 1922 à l’aide du mécanicien Liu Dongxuan (劉東軒) qui cherche à fonder un « club ouvrier » parmi les mineurs de plomb de Shuikoushan au Hunan. C’est chose faite en octobre 1922, mais le « club » est dissous par les autorités militaristes dès 1923. Jiang Xianyun entre alors à l’Académie militaire de Huangpu dans la première promotion (voir Blücher). Il est fort apprécié de Chiang Kai-shek et devient un de ses secrétaires. Sincère et romantique, persuadé que l’avenir de la révolution est brillant si l’unité entre le P.C.C. et le G.M.D. se maintient, Jiang Xianyun participe avec enthousiasme à la Beifa. Au passage, il retrouve au Hunan Liu Dongxuan, avec lequel il réorganise en 1926 le « club ouvrier » des mineurs de Shuikoushan. Mais la situation, qui se tend entre le gouvernement de Wuhan et le pouvoir concurrent de Chiang Kai-shek à Nanchang, le force à choisir entre les deux camps devenus antagonistes. De retour à Wuhan, il demande à servir dans l’armée. Placé à la tête d’un régiment de la 4e Armée, il est tué au combat lors d’un engagement contre l’armée Fengtian (nordiste) au Henan. Zhang Guotao (張囯燾) nous le dépeint à la fin de sa vie désemparé par l’évolution politique dramatique de l’année 1927.

SOURCES : Chang Kuo-t’ao (Zhang Guotao), I (1971). — Chesneaux (1962).

Alain Roux

Version imprimable de cet article Version imprimable