CADIOU Robert, Armand

Par Claude Geslin

Né le 19 septembre 1908 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), mort le 24 janvier 1990 à Orvault section Sud (Loire-Atlantique) ; ébéniste puis ajusteur à la Société nationale des constructions aéronautiques du Sud-Ouest (SNCASO) de Bouguenais (Loire-Inférieure) ; militant communiste de Loire-Inférieure, secrétaire fédéral communiste de Loire-Inférieure (septembre 1944-décembre 1945) ; chef de la Résistance FTP-FFI.

Adhérent du Parti communiste français au rayon de Chantenay à Nantes, Robert Cadiou était membre des Jeunesses communistes en 1934 et intervint dans de nombreuses réunions (en particulier celles du comité nantais du Front populaire) de 1934 à 1936. Il fut, en 1937 et 1938, secrétaire régional du PCF. Il fut aussi candidat du PCF dans plusieurs élections : en 1934, lors des élections au conseil d’arrondissement dans le 7e canton de Nantes et lors des élections législatives de 1936 dans la 2e circonscription de Nantes où il obtint 489 voix au premier tour contre 5 253 au socialiste Maurice Thiéfaine* qui fut élu au deuxième tour.

Robert Cadiou se maria en août 1939 à Saint-Nazaire. Mobilisé lors de la guerre 1939-1940, il fut fait prisonnier. Libéré ou évadé, il prit ensuite part à la Résistance dans les Francs-tireurs et partisans (FTP), dont il devint le commandant en Loire-Inférieure sous le nom de « commandant Joseph », et fut condamné à mort par contumace par la Gestapo. Il organisa, entre autres, les FTP dans la région de Nort-sur-Erdre (Loire-Inférieure) dès octobre 1942. En juillet 1943, il conclut un accord avec le Colonel Zengerlin, départemental de l’Armée secrète, afin d’organiser le parachutage d’armes et d’hommes par les Alliés. Robert Cadiou organisa la formation du 2e bataillon FTPF-FFI au début d’août 1944, puis le commanda sur le front nord de la « poche » de Saint-Nazaire (Loire-Inférieure) jusqu’au 31 octobre 1944, date de son retour à la vie civile.

En 1944, il représenta le PCF au Comité départemental de Libération de Loire-Inférieure. Il fut membre du secrétariat fédéral du PCF de ce département de septembre 1944 à décembre 1945 et resta durablement membre du bureau de la fédération. Il fut candidat aux élections cantonales de 1945 dans le canton de Bouaye (Loire-Inférieure). La même année, il fut présenté aux élections législatives. Il fut élu en 1947 conseiller municipal de Rezé (Loire-Inférieure), ville où il résidait après-guerre, avec quatre autres militants du PCF.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article18323, notice CADIOU Robert, Armand par Claude Geslin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 22 janvier 2011.

Par Claude Geslin

SOURCES : Arch. Dép. Loire-Atlantique, 1M2638. — Clarté, 25 octobre 1947. — Amicale des Anciens du 2e bataillon FTPF-FFI de la Loire-Inférieure, Histoire du 2e bataillon FTPF-FFI de la Loire-Inférieure, Nantes, 1985. — Renseignements fournis par Gaston Jacquet. — Notes de Guy Hautebourg. — RGASPI 495 270 948, dossier du Komintern.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément