DROIT André, Eugène

Par Frédéric Stévenot

Né le 18 août 1921 à Mouroux (Seine-et-Marne), abattu le 7 juillet 1944 à Saint-Algis (Aisne) ; gendarme ; résistant BOA.

Fils d’Eugène Droit et de Clémence Delaitre, André Droit se maria avec Simone Rigoulot.
André Droit était gendarme stagiaire affecté à la brigade de Braine (Aisne).
septembre 1926, avec Raymonde Adélaïde Dambrine.Retour ligne automatique
Il fut tué au maquis de La Goupille (Saint-Algis) le 7 juillet 1944, avec Marcel Annoepel, et les gendarmes Edmond Bachimont et Hector Polvent.

André Droit est « Mort pour la France » (AC 21 P 173576). Son nom figure sur le monument de la Coupille, érigé sur le territoire de la commune de Saint-Algis, avec ses quatre compagnons tués au même endroit, lors de l’attaque du maquis.

Son nom figure en outre sur le monument aux morts de Braine et sur celui de Saint-Algis.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article186794, notice DROIT André, Eugène par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 11 novembre 2016, dernière modification le 13 avril 2019.

Par Frédéric Stévenot

SOURCE. État civil d’Écuires (3 E 289/9). — Sites Internet : Mémorial GenWeb ; Mémoire des hommes ; Mémoire des hommes ; Généalogie Aisne.] ; Généalogie Aisne. — Notes de Jean-Pierre Besse.

ICONOGRAPHIE. Site Internet : [Mémorial GenWeb->http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/complementter.php?id=5390847].

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément