ANSELMET Victor A.

Par Jean-Luc Marquer

Né le 29 septembre 1893 à Bonneval-sur-Arc (Isère), sommairement exécuté en représailles 29 août 1944 à Chanas (Isère) ; cultivateur ; victime civile

Tombe collective plaque gauche cimetière Chanas (Isère)
Tombe collective plaque gauche cimetière Chanas (Isère)
Source : Photographie Jean-Luc Marquer

Victor Anselmet était le fils d’Auguste et de Monique Culet.
Pour le différencier de son cousin également appelé Victor Anselmet sans autre prénom et également originaire de Bonneval-sur-Arc (Savoie), l’habitude fut prise de les distinguer en ajoutant l’initiale du prénom de leur père.

Appelé sous les drapeaux en novembre 1913, il fut incorporé au 2ème régiment de zouaves basé à Bizerte (Tunisie). Revenu en France à partir du mois d’avril 1914, il fut au front contre l’Allemagne dès le 2 août 1914 et fut blessé à la tête par un éclat d’obus le 23 décembre 1914.
Sa blessure ayant provoqué une perte d’audition, il fut classé service auxiliaire jusqu’au 30 juin 1917. Il rejoignit alors le 86ème régiment d’artillerie lourde.
Il fut renvoyé dans son foyer en avril 1919.

Victor Anselmet A. était agriculteur. Il épousa Marie, Jeanne, Charlotte Serviant. Elle tenait une épicerie au lieu-dit "Les Guyots" à Chanas (Isère).
Le 29 août 1944, vers midi, il fut arrêté par des Allemands chez lui, au quartier des Guyots en représailles à l’attaque d’un convoi allemand par un groupe de F.F.I..
Agostino Belloto qui se trouvait là fut arrêté également et subit le même sort.
L’après-midi, il fut exécuté avec dix-sept autres otages dans une grange du hameau des Guyots qui fut par la suite incendiée.
On ne retrouva de Victor Anselmet A. qu’un bandage qu’il portait ordinairement et qui fut identifié par son épouse.
Les restes calcinés et non identifiables de onze des victimes, dont Victor Anselmet A., furent enterrés dans une tombe collective au cimetière de Chanas.

Il obtint la mention "Mort pour la France".

Son nom figure sur la tombe collective au cimetière de Chanas, sur le monument érigé sur les lieux du massacre, sur le monument aux morts de Bonneval-sur-Arc et sur celui de Bramans (aujourd’hui Val-Cenis, Savoie) (Anselmet Victor A.) et sur le tableau commémoratif apposé dans l’église de Bonneval-sur-Arc (Anselmet Victor, d’Auguste).


Voir : Chanas

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article189642, notice ANSELMET Victor A. par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 22 novembre 2019, dernière modification le 25 novembre 2019.

Par Jean-Luc Marquer

Tombe collective plaque gauche cimetière Chanas (Isère)
Tombe collective plaque gauche cimetière Chanas (Isère)
Source : Photographie Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W 417 et 447
Arch. dép. Savoie : RMM FRAD073 - 1R 215 — Mémorial GenWeb — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément