Retrouvez ci-dessous l’intégralité des interventions du 22 mars 2017, dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne.
La vidéo du dialogue entre Patrick Boucheron, Ivan Jablonka et Edwy Plenel, animé par Julie Clarini est à retrouver sur Mediapart.


Accueil et ouverture
- M. Georges Haddad, Président de l’Université Paris 1, professeur de mathématiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, établissement qui accueille et accompagne les recherches du Maitron, au sein du Centre d’Histoire sociale du XXe siècle.
- M. Gilles Pécout, Recteur chancelier de la région académique Île-de-France et de l’académie de Paris, est professeur d’histoire contemporaine à l’École normale supérieure (Ulm). Spécialiste de l’histoire de l’Italie, et notamment du socialisme italien, il est membre du comité éditorial du Mouvement social, revue fondée par Jean Maitron, et grand connaisseur du dictionnaire.



L’histoire intellectuelle de Jean Maitron et du Maitron
- Claude Pennetier, chercheur CNRS et directeur du Maitron, également spécialiste de la socio-histoire du militantisme (Le Siècle des communismes, 2000 ; Le Souffle d’Octobre 1917, Éditions de l’Atelier, 2017).




Introduction par Jean-Louis Robert, président des Amis du Maitron
- Hommes et femmes de théâtre dans le Maitron par Pascale Goetschel, Maîtresse de conférences à l’Université Paris 1, directrice du Centre d’histoire sociale du XXe siècle, spécialiste de l’histoire sociale de la culture et tout particulièrement du théâtre (Renouveau et décentralisation du théâtre, 1945-1981, PUF, 2004 ; Directeurs de théâtre XIXe-XXe, histoire d’une profession, Publications de la Sorbonne, 2008).



Introduction par Edwy Plenel
- La figure de James Guillaume et la question de l’émancipation par les savoirs par Charles Heimberg, Professeur à l’Université de Genève, spécialiste de l’histoire du mouvement ouvrier (L’oeuvre des travailleurs eux-mêmes ?, Genève, Slatkine, 1996), de l’histoire de l’éducation et de l’enseignement de l’histoire (L’histoire à l’école, ÉSF, 2002).



Introduction par Edwy Plenel
- Les paradoxes du projet communiste : l’émancipation dans le Souffle d’Octobre 1917 par Bernard Pudal, Professeur émérite à l’Université Paris-Ouest-Nanterre. Spécialiste de l’histoire du communisme, il est notamment l’auteur, avec Claude Pennetier, du Souffle d’octobre 1917 (Éditions de l’Atelier, 2017).



Introduction par Edwy Plenel
- Un itinéraire d’historienne entre ouvriers, ouvrières, grèves... dans le sillage des entreprises éditoriales de Jean Maitron par Michelle Perrot, Professeure émérite à l’Université Paris-VII, spécialiste de l’histoire ouvrière (Les ouvriers en grève, La Haye, Mouton, 1974), et de l’histoire des femmes (Histoire des femmes en Occident avec G. Duby, Plon, 1990-1991 ; Les femmes ou les silences de l’histoire, Flammarion, 1998), elle a accompagné les travaux de Jean Maitron et rédigé plusieurs notices biographiques, notamment celle de Rolande Trempé.



Introduction par Edwy Plenel
Défense et illustration de la biographie : le Maitron par André Burguière, Directeur d’études à l’EHESS, historien de la famille à l’époque moderne. Il est également spécialiste de l’historiographie et de l’histoire des sciences sociales (L’École des Annales. Une histoire intellectuelle, Odile Jacob, 2006).





Introduction par Emmanuel Laurentin
- D’un siècle à l’autre : comment penser les mutations des vies militantes et ouvrières par Marion Fontaine, Maîtresse de conférences à l’Université d’Avignon, membre de l’Institut universitaire de France. Spécialiste de l’histoire du monde ouvrier, et notamment des mineurs (Le Racing Club de Lens et les « Gueules Noires ». Essai d’histoire sociale, Les Indes Savantes, 2010 ; Fin d’un monde ouvrier. Liévin, 1974, EHESS, 2014), elle est également directrice des Cahiers Jaurès.
- « Les acteurs de 1968 » dialogue entre Paul Boulland, Marion Fontaine, Boris Gobille et Xavier Vigna.
Paul Boulland, chercheur Centre d’Histoire sociale du XXe siècle (CNRS), directeur du Maitron, est spécialiste de la sociologie historique du communisme (Des vies en rouge. Militants, cadres et dirigeants du PCF 1944-1981, 2016) et des mondes militants.
Boris Gobille, Maître de conférences à l’Ecole normale supérieure (Lyon), spécialiste de l’histoire et de la sociologie des mouvements sociaux, a consacré plusieurs ouvrages aux mobilisations de Mai-Juin 1968 (Mai 68, La Découverte, 2008 ; Mai-Juin 68, Éditions de l’Atelier, 2008).
Xavier Vigna, Professeur à l’Université de Dijon, est historien du monde ouvrier (Histoire des ouvriers en France au XXe siècle, Perrin, 2012 ; L’espoir et l’effroi. Luttes d’écrites et luttes de classes en France au XXe siècle, La Découverte, 2016). Il également étudié les luttes sociales des « années 1968 » (L’insubordination ouvrière dans les années 1968, PUR, 2007).
Dialogue animé par Emmanuel Laurentin, journaliste et producteur de « La Fabrique de l’Histoire » sur France Culture.

Et retrouvez également la vidéo du dialogue entre Patrick Boucheron, Ivan Jablonka et Edwy Plenel, animé par Julie Clarini sur Mediapart
En partenariat avec :

Prise de vue, mixage et montage réalisés par Michèle Rollin.

Version imprimable de cet article Version imprimable