THOMAS J. Mlle

Par Christian Henrisey

Dame employée au central téléphonique Gutenberg à Paris, militante de l’Association Générale des agents des PTT, révoquée lors des grèves postales de 1909.

Mlle J. Thomas fut déléguée par le groupe du central téléphonique Gutenberg aux Congrès de l’Association Générale des agents des PTT tenus en 1906, 1907, 1908.
Elle était membre du Conseil d’administration de l’A.G. pour les exercices 1908-1909 et 1909-1910.
Participante aux grèves des PTT de mars et mai 1909 elle intervint lors du meeting organisé au Tivoli Vauxhall les 15 mars (vote de la grève) et elle fut assesseur à la tribune, dans le même lieu, le 22 mars 1909 lors du compte rendu de la délégation des grévistes reçue par Clemenceau : 4 femmes firent partie des 12 délégués reçus :
Mlle Leclerc, dame employée au Central télégraphique de Paris
Mme Pech, dame employée de l’Administration centrale
Mme Raspaud, dame employé aux téléphones
Mme Farinet, ouvrière au Dépôt central du matériel.
Elle compta parmi les 48 femmes révoquées des PTT en mai 1909 par Louis Barthou, ministre des Travaux publics et des Postes et Télégraphes du gouvernement Clemenceau.
Comme cinq autres militantes :
Mlle Bale, dame employée au central téléphonique K (Gutenberg)
Mme Farinet, ouvrière au Dépôt central du matériel
Mlle Nojean, dame employée au central téléphonique D (Wagram)
Mme Pinettes, dame employée au central téléphonique Gutenberg
Mme Raspaud, dame employée au central téléphonique D,
elle figura par les 163 agents non réintégrés dans l’Administration à la date du 14 novembre 1909.
En mai 1911, aux élections des délégués du personnel à la Commission extra-parlementaire, instituée aux PTT, elle fut candidate tête de la liste de l’AG soutenue par la Fédération des PTT, née dans les grèves de 1909. Elle se présenta dans le collège spécifique au personnel féminin
Recueillant personnellement 10 123 suffrages, elle futélue, comme ses deux colistières :
Mme Chancerel, receveuse à Ermont (Seine-et-Oise)
Mme Ciret, ouvrière à l’atelier des Timbres-poste
Pour 18 590 inscrites, 16 012 votantes, la liste de l’AG obtint une moyenne
de 9 794 voix, soit 61,2 % des suffrages.
Cette commission reconnaît en 1912 l’égalité des traitements pour les hommes (les commis) et les femmes (les dames employées) en début de carrière.
Restée à la CGT de Léon Jouhaux, comme la majorité de son syndicat, Mme Thomas
intervint en 1924 lors du 6e congrès du Syndicat national des agents pour
rappeler aux hommes cette égalité pour laquelle « nous avons fait la grève à vos côtés en 1909 où beaucoup d’entre nous ont été révoquées. »
 

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article192423, notice THOMAS J. Mlle par Christian Henrisey, version mise en ligne le 20 mai 2017, dernière modification le 20 mai 2017.

Par Christian Henrisey

SOURCES : Bulletin de l’A.G. des agents des PTT, années 1906-1911. — L’Humanité, mars 1909. — Le Temps, 14 mai 1909 (1re liste de révoqués). 1 Affiche-circulaire du Comité de secours des PTT, 13 novembre 1909. — Bulletin mensuel des Postes et Télégraphes, mai 1911. — Christian Henrisey, Le Relais, n° 74, avril-mai-juin 2017. — Madeleine Vignes, Le journal des Dames. Féminisme, syndicalisme dans les PTT de 1924 à 1937 ; Paris, 1992

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément