SALMON Auguste, Lucien, Louis

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

Né le 18 juillet 1920 à Cherbourg, Cherbourg-en-Cotentin depuis 2000 (Manche), exécuté sommairement le 23 juillet 1944 à Eymoutiers (Haute-Vienne) ; électricien en télégraphie sans fil ; résistant FTPF.

Fils d’Auguste Marie Salmon et de Albertine Émilie Gouvernet, Auguste Salmon épousa Henriette Anne Marie Célina Lasserre. Il était père d’un enfant. Domicilié à Toulon, il se réfugia en Limousin, au Château à Eymoutiers, probablement pour échapper au STO.
Il rejoignit les maquisards FTPF à une date indéterminée. Membre du groupe de combat d’Eymoutiers, il fut blessé, capturé puis achevé par les Allemands avec six de ses camarades à La Condamine, commune d’Eymoutiers, au cours d’un affrontement avec les troupes allemandes.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom est inscrit à Eymoutiers sur la stèle commémorative du combat de la Condamine, et sur la plaque commémorative des victimes de la Seconde Guerre mondiale de cette commune (22 noms), ainsi qu’à Limoges sur le monument aux Morts 1939-1945 au Jardin d’Orsay. Son acte de décès fut transcrit à Toulon le 30 juillet 1954.



Voir Eymoutiers, La Condamine, (23 juillet 1944)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article194327, notice SALMON Auguste, Lucien, Louis par Dominique Tantin, Bernard Pommaret, version mise en ligne le 1er août 2017, dernière modification le 1er août 2017.

Par Dominique Tantin, Bernard Pommaret

SOURCES : SHD-AVCC Caen AC 21 P 148177. — ADHV 986W543. — ADIRP 87. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément