BRETSCHNEIDER August, Ludwig

Né et mort à Vienne : 22 août 1860-4 août 1929 ; un des fondateurs du Parti social-démocrate.

Le père d’August Bretschneider était artisan. Le mouvement ouvrier naissant influença beaucoup sa famille, qui vivait pauvrement. Doué pour les arts, il décida d’être sculpteur, participa aux activités de son groupement professionnel et fut rédacteur de la revue Plastik, dans laquelle il faisait de la propagande pour les idées socialistes.
Dès les premières tentatives d’unification des fractions socialistes « modérée » et « radicale », le 2 juillet 1882 à Vienne, Bretschneider représenta les « modérés ». Tentative sans succès, car les deux fractions restèrent sur leurs positions. En 1886, il noua une amitié profonde avec Victor Adler qui cherchait à surmonter la division au sein du mouvement ouvrier.
Le 11 décembre 1886, Victor Adler fit paraître l’hebdomadaire Die Gleichheit (Egalité), dont Bretschneider fut le rédacteur en chef. Sa parution marqua un tournant dans le mouvement ouvrier : le journal fut un organe de discussion entre les fractions. Par son intermédiaire, Bretschneider put sérieusement contribuer à la réunification du parti social-démocrate qui eut lieu au congrès de Hainfeld les 31 décembre 1888 et 1er janvier 1889. Le 14 juin 1889, à la suite de la grève des tramways, la parution du journal fut officiellement suspendue ; Victor Adler et August Bretschneider furent accusés de menées anarchistes par un tribunal d’exception. Peu après cette interdiction, le 12 juillet 1889, sortit le premier numéro de l’Arbeiter Zeitung (Journal des Travailleurs), qui parut d’abord tous les quinze jours, L’Arbeiter Zeitung reprit, sous la direction de Bretschneider, la tradition de la Gleichheit, qui, du fait de l’état d’exception, se vit saisir une cinquantaine de fois.
Il revient à Bretschneider d’avoir organisé la manifestation du 1er mai 1890, alors que Victor Adler était en prison. Bon orateur, il prit également une part importante à celle de 1905 pour l’obtention du suffrage universel, manifestation la plus importante que Vienne ait jamais connue.
En 1907, Bretschneider fut élu au « Reichsrat » (Conseil d’Empire). Secrétaire de la Fédération social-démocrate de Basse-Autriche, il fit partie, après l’effondrement de la monarchie en 1918, de l’Assemblée nationale provisoire, puis, dès février 1919, du « Nationalrat » (Conseil national) où il siégea jusqu’en 1927. Il mourut à Vienne le 4 août 1929.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article197381, notice BRETSCHNEIDER August, Ludwig, version mise en ligne le 28 novembre 2017, dernière modification le 29 octobre 2018.

SOURCE : Ludwig Briigel, Geschichte der œsterreichischen Sozialdemokratie (Histoire de la social-démocratie autrichienne), Vienne, 1922,. vol. II - IV.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément