MORELLEC Jean, Marie

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 14 octobre 1887 à Duault (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; brûlé vif par les Allemands le 12 juin 1944 à Duault ; cultivateur ; civil.

Jean Morellec était le fils de Jean Louis Morellec, laboureur et de Marie Françoise Mourique, ménagère demeurant à Kergrous en Duault. Il épousa Ursule Le Gall.
Du 6 au 10 juin 1944, une centaine de parachutistes, commandos français du 4e SAS, furent impliqués dans l’opération Samwest dans la zone de Duault (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor). Le 12 juin 1944, un combat s’engagea entre les parachutistes des Forces Françaises Libres auxquels s’étaient joints des FTP du secteur à des militaires allemands venus en grand nombre à Kerhamon en Duault. Les Allemands arrivèrent à la lisière de la forêt de Duault, ils incendièrent la maison de Jean Morellec. Voulant retourner dans sa demeure en feu pour y récupérer son mobilier, il y fut brûlé vif.
Jean Morellec avait 57 ans, son nom figure sur Le monument de Kerhamon en Duault.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article202033, notice MORELLEC Jean, Marie par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 6 juillet 2018, dernière modification le 1er septembre 2018.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément