GESTIN André, Pierre, Victor

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 19 janvier 1927 à Paris Xe ; assassiné à bout portant par les Allemands le 16 avril 1944 à Plédéliac (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; jardinier ; civil.

Fils de Victor Gestin et de Rose Grésil, André Gestin demeurait au château de Kerrozen en Maroué (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; célibataire ; jardinier au château.
Le 16 avril 1944, il disparut après sa sortie du parc, alors qu’il venait rejoindre un camarade pour assurer leurs tours de garde de la ligne téléphonique Brest - Paris – Berlin. Il fut sans doute assassiné par les Allemands. Son cadavre fut découvert le 6 février 1946, au lieu-dit Les Brulys dans la forêt de Saint-Aubin, il avait 17 ans.
André Gestin aurait été le témoin d’agissements d’une femme française avec des soldats allemands.
Son nom figure sur La Stèle d’André Gestin, forêt de La Hunaudaye en Plédéliac.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article202142, notice GESTIN André, Pierre, Victor par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 12 juillet 2018, dernière modification le 2 septembre 2018.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément