YVINEC, Albert, François

Né le 14 juin 1912 à Plounéour-Ménez (Finistère), mort le 2 juillet 1980 à Brest (Finistère) ; Ouvrier d’État, ouvrier du bâtiment, ouvrier de l’arsenal de Brest ; syndicaliste CGT du Finistère ; communiste ; Résistant FTPF

Albert Yvinec entra dans la résistance et adhéra au PCF en 1943. Il devint le Capitaine Callac. En 1948 il était président départemental du Finistère des FTPF. Au début novembre 1949, il représenta les FTPF du Finistère au procès de Louise Tymen*, Marguerite Le Floch* militantes de l’UL CGT de Quimper,et Jean Guillou*, ancien déporté à Mathausen, arrêtés en juin en possession de tracts dénonçant la guerre d’indochine.

Albert Yvinec fut secrétaire fédéral de la fédération du PCF du Finistère en février 1952, en janvier 1953, membre du bureau fédéral en mars 1953, secrétaire fédéral en 1954. Membre du comité fédéral en mai 1956, en mai 1957, en juin 1959.

En 1950 il était secrétaire de la section syndicale de la Pyrotechnie St Nicolas du Relecq-Kerhuon (Finistère). Le 2 février 1952, il fut licencié de cet établissement pour avoir fait voter une résolution demandant aux ouvriers de l’arsenal de s’opposer au travail pour la guerre d’Indochine, ainsi qu’au chargement de wagons de balles pour le Vietnam. Une sanction similaire toucha François Rannou, secrétaire général du syndicat de l’arsenal de Brest, et Charles Cadiou, secrétaire adjoint, ancien déporté, qui furent expulsés de leur établissements respectifs.

Albert Yvinec fut membre du comité départemental pour la défense de la république constitué le 20 mai 1958 à Brest.

Marié le 6 février 1937 à Plouguerneau (Finistère) avec Yvonne Salou. Il mourut à Brest le 2 juillet 1980.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article203092, notice YVINEC, Albert, François, version mise en ligne le 13 juillet 2018, dernière modification le 13 juillet 2018.

SOURCES : La CGT dans le Finistère, 1944-1968 de Fanch Tanguy, Imprimerie de Bretagne, Morlaix, 1986. — La Dépèche de Brest, 8 février 1937. — Notes d’Alain Prigent. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément