CHÉREL Jean, François, Marie, Léon

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 25 septembre 1910 à Loyat (Morbihan), décédé des suites de ses blessures le 7 août 1944 à Loyat ; FFI.

Célibataire, Jean Chérel était le fils de Jean Marie Émile Chérel et de Jeanne Marie Perret, décédée.

Mobilisé en 1939 comme soldat de seconde classe au sein du 265e Régiment d’infanterie (265e RI), il a été fait prisonnier et fut interné au Stalag IX-B de Bad Orb en Hesse (Allemagne). Il parvint à s’évader et de retour dans le Morbihan il rejoignit la Résistance. Il s’engagea dans les Forces françaises de l’intérieur (FFI) au sein de la 1ère compagnie du 12e Bataillon du Morbihan.
Le 7 août 1944 il fut mortellement blessé à Loyat au cours d’un accrochage avec des soldats allemands près du pont sur la voie ferrée. Il décéda peu après à l’école publique de Loyat où il avait été transporté.
Jean Chérel obtint la mention « Mort pour la France ».

À Loyat, le nom de Jean Chérel est inscrit une stèle commémoratif érigée en 2004 sur la voie verte à l’endroit où il fut mortellement blessé, et sur la plaque « Guerre 1939-45 » du monument aux morts.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article203114, notice CHÉREL Jean, François, Marie, Léon par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 15 mai 2018, dernière modification le 9 mai 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Sur la voie verte à Loyat
Sur la voie verte à Loyat
Sur le monument aux morts de Loyat
Sur le monument aux morts de Loyat
SOURCE : Photos Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC21P 44 018. — Mémorial GenWeb — État civil, Loyat, acte de décès.

Version imprimable Signaler un complément