JONGBLOED [parfois orthog. Jongbled] Paul, Léon

Par Frédéric Stévenot

Né le 25 avril 1914 à Valenciennes (Nord), mort le 3 septembre 1944 à Ribeauville (Aisne) ; résistant FFI.

Né au n° 47 du faubourg de Cambrai, à Valenciennes, Paul Jongbloed est le fils de Léon Jongbloed, âgé de vingt-neuf ans, usinier né à Montataire (Oise), et de Marie Héléna Carlier, âgée de vingt-cinq ans, journalière née à Hargnies-le-Grand (Nord), son épouse. Paul Jongbloed fut adopté comme pupille de la Nation, par jugement du tribunal civil de Valenciennes en date du 17 octobre 1919. Il se maria dans cette même ville, le 18 août 1934, avec Germaine Descamps.

Son nom figure sur le monument commémoratif du maquis de Mazinghien (Nord). Il fut donné à une rue de Saint-Souplet (Nord).

« Tué au combat », Paul Jongbloed fut reconnu « mort pour la France » (AC 21 P 59310) à titre militaire (FFI), et homologué FFI (GR 16 P 311131).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article203151, notice JONGBLOED [parfois orthog. Jongbled] Paul, Léon par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 16 mai 2018, dernière modification le 11 décembre 2018.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES. SHD, dossiers adm. des résistants. — Sites Internet : Mémoire des hommes ; Mémorial GenWeb. — État civil de Valenciennes ( 3 E 5732, f° 85).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément