COLLÉ Gaston, Émile

Par Louiis Botella, Gilles Morin

Né le 6 juillet 1901 à Strasbourg (Bas-Rhin annexé), mort le 19 avril 1979 à Chaumont (Haute-Marne) ; directeur de l’hôpital-hospice de Chaumont (Haute-Marne) ; syndicaliste CGT puis FO ; militant socialiste de la Haute-Marne, secrétaire de la fédération socialiste SFIO (1958-1959, 1965-1967).

Gaston Collé représenta les cadres de la santé au sein du bureau fédéral de la Fédération CGT des services publics en 1947.
Il vota, le 8 janvier 1948, en faveur de la motion présentée par René Kunkel (Bas-Rhin) lors de la réunion du conseil national de cette fédération. Cette motion apporta un soutien appuyé à Raymond Bomal, Adolphe Gisselaire, Charles Bossis, René Herbillon...pour l’action menée par la fédération depuis novembre 1947. Cette motion obtint 12 voix ; une abstention fut enregistrée ainsi que 10 refus de vote.
Puis un vote eut lieu sur le maintien ou non à la CGT. Le résultat fut le suivant : 11 voix pour le maintien, 8 contre et 5 abstentions. Le divorce fut alors consommé entre les deux tendances.
Le lendemain, Gaston Collé fut également l’un des fondateurs de la Fédération FO des services publics et de santé et il devint secrétaire adjoint en charge des cadres. Le 24 janvier 1948, Gaston Collé fut l’un des membres fondateurs de la Fédération nationale des ingénieurs et cadres supérieurs FO et il devint membre de sa commission exécutive provisoire, au sein de laquelle il représenta la Fédération des services publics et de santé.
En novembre 1953, il fut signalé comme étant secrétaire adjoint de sa fédération. Son mandat fut renouvelé à plusieurs reprises et il resta en fonction au-delà de 1960.
Conseiller municipal de Chaumont en 1953, Gaston Collé fut candidat aux élections cantonales à Chaumont en 1955 et 1961 (et à l’élection partielle de juin 1961) et à Bourbonne-les-Bains en 1958.
Gaston Collé fut secrétaire de la fédération SFIO après la démission de Pierre Lamarque* en décembre 1958, probablement en continuité jusqu’en 1967. Il fit partie de la commission chargée d’étudier la politique économique, financière et sociale au conseil national des 10-11 janvier 1959. Il fut encore candidat SFIO aux élections législatives de 1958, aux sénatoriales de 1959 et de 1961.
Gaston Collé s’était marié en septembre 1931 à Reims (Marne) avec Geneviève Posé.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article20346, notice COLLÉ Gaston, Émile par Louiis Botella, Gilles Morin, version mise en ligne le 22 juin 2016, dernière modification le 22 juin 2016.

Par Louiis Botella, Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat, F/1cII/312, 321, 562, 704, 743. — Arch. OURS, dossiers Haute-Marne. — Arch. A. Gazier, liste de secrétaires fédéraux. — Les Élections législatives de 1958, La Documentation française. — Bulletin intérieur de la SFIO, n° 109. — Force Ouvrière, organe de la CGT-Force Ouvrière, 15 et 29 janvier, 4 mars, 23 avril 1948, 12 novembre 1953, 13 octobre 1955, 10 octobre 1957, 15 octobre 1959. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément