GIRARDIN Ernest, Armand

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 13 février 1876 à Précy-Saint-Martin (Aube), exécuté en représailles le 27 août 1944 à Précy-Saint-Martin (Aube) ; cultivateur et pépiniériste ; victime civile.

Ernest Girardin était le fils de Martin Auguste, vigneron puis cafetier et de Irma Catherine Caffet, vigneronne. Il se maria le 16 décembre 1901 avec Anatolie Claire Ernestine Planson dont il eut deux enfants. Il exerçait la profession de cultivateur et par la suite pépiniériste à Précy-Saint-Martin.
Les troupes nazies en retraite harcelées par les maquis de l’Aube pourchassaient les résistants mais effectuaient également des rafles parmi la population. Le 27 août 1944, elles investirent le petit village de Précy-Saint-Martin (Aube) qu’elles mirent à feu et à sang incendiant la mairie ainsi que 9 maisons et fusillant 14 personnes en représailles dont Ernest Girardin qui décéda à 17 heures abattu à son domicile rue du Bout d’En Haut en même temps que Georges Poincloux, réfugié chez lui.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument aux morts et sur la plaque commémorative placée sous le porche de l’église, à Précy-Saint-Martin (Aube).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article203990, notice GIRARDIN Ernest, Armand par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 31 mai 2018, dernière modification le 11 juin 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— Recensements de population.— État civil (naissance et mariage).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément