JACOTOT Charles, Eugène, Armand

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 4 juin 1909 à Is-sur-Tille (Côte-d’Or), mort à l’hôpital des suites de ses blessures le 8 septembre 1944 à Is-sur-Tille (Côte-d’Or) ; cheminot ; résistant du maquis de Bourgogne et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Charles Jacotot était le fils de Paul, serrurier et de Julie Louise Charlotte Stock, sans profession. Il était marié et avait trois enfants.
Il entra au chemin de fer, à la compagnie du PLM en décembre 1924 comme élève aux ateliers du dépôt d’Is-sur-Tille (Côte-d’Or). Il devint mineur ouvrier ajusteur en juillet 1927 puis aide-ouvrier ajusteur en février 1932. À partir de décembre 1942, il fut ouvrier ajusteur au dépôt de Perrigny, à Dijon.
Il entra dans la Résistance lors du débarquement du 6 juin 1944, dans le secteur 3 Bourgogne des Forces françaises de l’Intérieur (FFI), au maquis de Saulx-le-Duc (Côte-d’Or). Le 8 septembre 1944, le groupe FFI reçut l’ordre d’aller garder des wagons immobilisée à Is-sur-Tille (Côte-d’Or). Les maquisards s’y rendirent en voiture mais à Diénay (Côte-d’Or), ils furent surpris par un véhicule ennemi qui ouvrit le feu. Charles Jacotot fut blessé mortellement d’une rafale de mitraillette dans l’engagement. Transporté à l’hôpital civil d’Is-sur-Tille (Côte-d’Or), il y décéda le jour même.
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur son acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts et sur la stèle commémorative dans l’église, à Is-sur-Tille (Côte-d’Or).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article204173, notice JACOTOT Charles, Eugène, Armand par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 juin 2018, dernière modification le 20 juillet 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Cheminots victimes de la Répression 1940 1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF, Paris 2017.— Gilles Hennequin Résistance en Côte-d’Or tome IV, Dijon 1997 et tome V Dijon 2001, page 145.— Mémorial Genweb.— État civil (naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément