RICARD Maxime

Par Dominique Tantin

Né le 24 novembre 1889, massacré dans les derniers jours d’août 1944 à Le Bouchage (Charente) ; victime civile.

L’historien Guy Hontarrède mentionne cette victime, domiciliée au Bouchage, sans plus de précision. Selon toute vraisemblance, il s’agit d’une victime civile des derniers combats de la Libération dans le nord du département, non loin d’autres communes où ils firent plusieurs morts (voir Maurice Fairon).
Son nom est inscrit sur le monument aux Morts du Bouchage.
Si vous possédez des informations sur cette victime, merci de contacter le Maitron des Fusillés.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article204283, notice RICARD Maxime par Dominique Tantin, version mise en ligne le 12 juin 2018, dernière modification le 12 juin 2018.

Par Dominique Tantin

SOURCE : Guy Hontarrède, La Charente dans la Seconde Guerre mondiale, Dictionnaire historique, Saintes, Le Croît vif, 2004, p. 293.

Version imprimable Signaler un complément