TŒUF Jean, Ovide, Julien

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 18 août 1912 à Péronne (Somme), fusillé le 30 novembre 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; contrôleur des semences ; résistant du réseau SR Alliance.

Jean Tœuf était le fils de Théodule Désiré et de Jeanne Léonide Barbase. Il se maria avec Jeanne Madeleine Durot et était domicilié à Sainte-Radegonde (Somme). Il exerçait la profession de contrôleur local des semences.
Il était sous-officier de spahis dans l’armée active.

Il entra dans la Résistance en avril 1941 comme agent de renseignements du réseau de renseignements militaires Alliance et agent de liaison d’Armand Bonnet sur la région de Basse Normandie. Il portait le pseudonyme "Fut".

Il fut arrêté le 7 novembre 1942 et incarcéré au fort de Romainville. Condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Paris le 4 novembre 1942, il a été fusillé par l’ennemi le 30 novembre 1942 à 14h21 dans les fossés du fort du Mont Valérien, à Suresnes (Seine).

Il fut inhumé au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).
Le jugement déclaratif de décès fut transcrit sur les registres de Suresnes le 19 mars 1943.

Il obtint la mention « Mort pour la France » le 23 février 1948.
Il fut homologué comme chargé de mission de 3e classe au grade de sous-lieutenant des Forces françaises combattantes (FFC).

Son nom figure sur le Mémorial de l’Alliance, sur le monument commémoratif du Mont Valérien, à Suresnes (Hauts-de-Seine), sur le monument aux morts de Sainte-Radegonde et sur la plaque commémorative du Lycée, à Péronne (Somme).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article204292, notice TŒUF Jean, Ovide, Julien par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 13 juin 2018, dernière modification le 13 juin 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : AVCC,Caen 164551.— Marie Madeleine Fourcade, l’Arche de Noé Plon Paris, 1989.— Mémorial de l’Alliance, 1948.— Mémorial Genweb.— État civil.

Version imprimable Signaler un complément