LEBOURG Émile

Par Claude Delasselle

Né le 20 octobre 1909, mort des suites de ses blessures le 23 août 1944 à Joigny (Yonne) ; résistant de l’ORA.

Stèle de Villiers-sur-Tholon
Stèle de Villiers-sur-Tholon

Nous ne savons pas grand-chose sur Émile Lebourg. Il faisait partie, dans l’été 1944, du groupe « Chevreuil », implanté dans l’Auxerrois. Fondé au printemps 1944 et commandé par Jean-Louis Antier, un ancien militaire résidant à Auxerre, ce groupe avait été rattaché d’abord à l’ORA, puis s’était rapproché de Libération-Nord et enfin, pour obtenir les armes que les deux précédentes organisations ne pouvaient guère lui procurer, du réseau Jean-Marie Buckmaster, implanté dans l’Aillantais.

Le 23 août 1944, alors que la libération de l’Yonne était en cours et que de nombreux convois allemands en retraite sillonnaient les routes du département, un corps-franc dépendant du groupe « Chevreuil » attaqua un convoi hippomobile allemand sur la route D 145, à quelques centaines de mètres du village de Villiers-sur-Tholon (Yonne). Au cours de ce combat, le sous-lieutenant Paul Galy fut tué et Émile Lebourg fut grièvement blessé. Transporté à l’hôpital de Joigny, il y décéda peu après son arrivée.

Le nom d’Émile Lebourg figure, avec celui de Paul Galy et d’Antonio De Abreu, un résistant du groupe Bayard tué le même jour près de Béon, sur la stèle édifiée le long de la route D 145 menant de Villiers-sur-Tholon à La Ferté-Loupière. Il figure également sur le monument aux morts de Villiers-sur-Tholon et sur le monument des déportés et fusillés de l’Yonne à Auxerre.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article204296, notice LEBOURG Émile par Claude Delasselle, version mise en ligne le 13 juin 2018, dernière modification le 13 juin 2018.

Par Claude Delasselle

Stèle de Villiers-sur-Tholon
Stèle de Villiers-sur-Tholon

SOURCES : Bailly Robert, Si la Résistance m’était contée, Éd. ANACR-Yonne, 1990, p. 480. — Mémorial GenWeb.

Version imprimable Signaler un complément