BRUNET Jules

Par Jean Quellien

Né le 21 février 1889 à Brémoy (Calvados), massacré le 31 juillet 1944 à Brémoy (Calvados) ; agriculteur ; victime civile.

Jules Brunet posséda une exploitation agricole à Brémoy. Le 31 juillet 1944, alors qu’il se trouva à son domicile avec sa famille, il vit entrer avec fracas trois soldats allemands qui s’installèrent alors à leur table et se rendirent maîtres des lieux. Le son de bombardements se faisant de plus en plus proche, la famille de Jules Brunet décida de se mettre en sécurité à la cave, tandis que ce dernier reste avec les Allemands pour surveiller leurs agissements. Le lendemain matin, son corps fut retrouvé dans l’enceinte de sa ferme par sa famille, portant les traces de deux balles.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article204302, notice BRUNET Jules par Jean Quellien, version mise en ligne le 13 juin 2018, dernière modification le 13 juin 2018.

Par Jean Quellien

SOURCE  : Centre de recherche d’histoire quantitative de l’Université de Caen, Quellien J. [dir.], Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, Caen, Conseil Général du Calvados, 2004.

Version imprimable Signaler un complément