PIOLET Charles

Par Alain Prigent, Serge Tilly

Né le 7 août 1924 à Pleumeur-Bodou (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; tué par l’explosion d’un dépôt de munitions le 23 octobre 1944 à Plestin-les-Grèves (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; FFI.

Charles Piolet, célibataire, demeurait à l’Ile-Grande en Pleumeur-Bodou.
Ayant après la Libération du secteur contracté un engagement volontaire pour la durée de la guerre. Le 23 octobre 1944, Pierre Blanchard avec d’autres camarades, rejoignaient leur unité à Saint-Thegonnec (Finistère) pour assurer la garde de prisonniers de guerre regroupés dans un camp. S’étant mis à l’abri lors d’une averse dans un blockhaus de Saint-Efflam en Plestin-les-Grèves au "Grand Rocher". Un obus piégé provoqua une explosion.
Charles Piolet fut tué avec ses six camarades Pierre Blanchard, Emile Coadou, Louis L’Hévéder, Yves Luron, François Nédélec et Jean Velo victimes de l’obus piégé, sept autres furent blessés dont plusieurs très grièvement. Ces munitions avaient été laissées sur place par les Allemands après leur départ de Plestin-les-Grèves.
Charles Piolet avait 20 ans.
Le nom de Charles Piolet figure sur La Plaque des sept Ile-Grandais, Le Grand-Rocher en Plestin-les-Grèves et sur La Stèle des Sept Patriotes, l’Ile-Grande en Pleumeur-Bodou.

Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article205705, notice PIOLET Charles par Alain Prigent, Serge Tilly, version mise en ligne le 11 août 2018, dernière modification le 25 août 2018.

Par Alain Prigent, Serge Tilly

SOURCES : Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944, Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément