INCONNU Lignol (Morbihan)

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Corps non identifié ; abattu le 1er juillet à Lignol (Morbihan) ; FTPF-FFI.

Le 23 juin 1944, selon René Le Guénic, Jean Le Bomin et un autre maquisard qui avaient rallié le 1er Bataillon FTPF (Francs-tireurs et partisans français (FFI) devenu le 5e Bataillon des Forces françaises de l’intérieur (FFI) commandé par Jean Doré [pseudonyme dans la Résistance : commandant Jacques], furent accrochés par une patrouille cycliste allemande au cours d’une mission et abattus au pistolet mitrailleur.

Le 1er juillet deux cadavres furent découverts enfouis au lieu-dit la Lande de Lignol, près de la gare de Lignol (Morbihan). L’un d’entre eux fut identifié par Joseph Goubin, vicaire à Kernascléden, comme étant celui de Jean Le Bomin, tandis que l’autre maquisard qui est inhumé le long du mur extérieur du cimetière de Kernascléden, n’a pu être identifié.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article205737, notice INCONNU Lignol (Morbihan) par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 12 août 2018, dernière modification le 22 août 2018.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Au pied du mur extérieur du cimetière de Kernascléden
Au pied du mur extérieur du cimetière de Kernascléden
SOURCE : Photos Husson

SOURCES : René Le Guénic, Les maquisards chez nous en 1944 (photo), Imprimerie Basse Bretagne, Quéven 2013. — Mémorial GenWeb. — État civil, Lignol (acte de décès).

Version imprimable Signaler un complément