GOYARD Robert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 19 mars 1922 à Blanzy (Saône-et-Loire), mort en action le 11 septembre 1944 à Autun (Saône-et-Loire) ; mineur ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Robert Goyard était le fils de Charles et de Marie Vailleau. Il était célibataire et exerçait le métier de mineur aux houillères de Blanzy. Il était domicilié à Blanzy (Saône-et-Loire).
Il entra dans la Résistance au maquis de Saône-et-Loire et participa à la libération d’Autun.
La bataille pour la libération d’Autun commença le 8 septembre au matin. Sans attendre les armées régulières qui approchaient, 4 bataillons du régiment Valmy se lancèrent sous la pluie à l’assaut de la ville d’Autun. L’attaque échoua et les allemands se vengèrent sur les résistants prisonniers qu’ils fusillèrent.
Dans les jours qui suivirent les FTPF renforcés par les maquis de la région et d’autres éléments de la Résistance attaquèrent de nouveau bientôt rejoints par des éléments de l’armée française du général de Lattre.
Le 11 septembre Autun était libérée à la suite de l’action conjuguée des FTPF du régiment Valmy, des FFI du sud-ouest (colonne Schneider, Corps-franc Pommiès), des maquis de Saône-et-Loire (Serge, Maurice, Socrate) renforcés par le 2e dragons du lieutenant-colonel Demetz, avant-garde de l’armée B du général de Lattre.
Robert Goyard fut tué à l’ennemi le 11 septembre 1944, à Autun. Son décès fut constaté le 25 septembre et son corps fut ramené sur territoire de la commune de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) par les Forces Françaises de l’Intérieur.
L’acte de décès fut dressé le 26 septembre 1944 à Montceau-les-Mines et transcrit le 13 novembre 1944 à Blanzy (Saône-et-Loire).
Il obtint la mention « Mort pour la France » suivant avis du Service central de l’État civil militaire du 17 octobre 1945.
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière communal, à Blanzy (Saône-et-Loire).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Blanzy (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article206860, notice GOYARD Robert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 27 septembre 2018, dernière modification le 29 juin 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Journal de Saône-et-Loire du 11 septembre 2001 Trois jours de combats pour libérer la ville et Traces de mémoire, supplément au journal de Saône-et-Loire du 31 août 2004.— Bataille d’Autun sur Internet.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément