LAUMONIER Gilles, Yves

Par Christian Mahieux

Né le 29 janvier 1957 à Rennes (Ille-et-Vilaine) ; syndicaliste cheminot CFDT puis SUD-Rail/Solidaires ; membre du bureau du syndicat des cheminots CGT de Bécon-les-bruyères (1980-1983) ; délégué du personnel CFDT sur la région Paris-Saint-Lazare CFDT (1985-1996) ; délégué du personnel SUD-Rail à Paris-St-Lazare (1996-1998) puis sur la région de Rennes (2009-2012) ; co-animateur des grèves de 1986/1987 et 1995.

Gilles Laumonier en mai 2019
Gilles Laumonier en mai 2019

Fils de René Laumonier, ouvrier du Livre, et Antoinette Morel, ouvrière du Livre, Gilles Laumonier était titulaire du BEPC et d’un CAP d’aide-comptable lorsqu’il fut embauché à la SNCF en février 1978, en tant qu’agent exploitation bureau (AEBU) à l’essai. Commissionné en avril 1979 au grade de commis voyageurs, il fut affecté à la gare d’Asnières-sur-Seine (région Paris-Saint-Lazare). De 1991 à 1998, il était agent de réserve commerciale sur la ligne de Saint-Germain-en-Laye. Muté à Brest en octobre 1998, il travailla aux guichets puis à la réserve, jusqu’à son départ en retraite, en octobre 2012, au grade d’agent commercial moniteur principal (ACMP).

Gilles Laumonier adhéra à la CGT dès son embauche en 1978. Il fut élu au bureau du syndicat des cheminots CGT de Bécon-les-bruyères en 1980 et pressenti pour animer le comité confédéral de la jeunesse. Mais en 1983, son mandat ne fut pas renouvelé car, selon lui, « les désaccords étaient nombreux, notamment sur l’unité d’action, le nucléaire et Solidarnosc ». Il adhéra à la CFDT en 1984. Le 16 mai de cette même année, dans le cadre d’une grève pour l’application des 35 heures aux travailleurs postés, il participa à l’occupation des postes d’aiguillage d’Asnières et Bécon-les-Bruyères qui occasionna la paralysie du trafic sur la ligne de Paris à Cherbourg, mouvement publiquement condamné par la CGT.

Lors des élections professionnelles de décembre 1985 il fut élu délégué du personnel CFDT et le demeura jusqu’à 1995. En décembre 1986, il fut l’un des initiateurs de la grève des réservations avec Christian Mahieux, participa à sa coordination nationale et aux négociations nationales. Ce mouvement se prolongea dans le cadre de la grève des cheminots de décembre 1986 – janvier 1987 où Laumonier fut très actif, tout comme lors de la grève de décembre 1995. Début 1996, il participa à la création du syndicat SUD sur la région de Paris-Saint-Lazare et fut élu délégué du personnel SUD-Rail sur cette région lors des élections professionnelles de mars 1996.

Après sa mutation à Brest en 1998, il cessa ses activités militantes, avec lesquelles il renoua lors de la grève de 2007 sur les retraites. Lors des élections professionnelles de 2009 il fut élu délégué du personnel, mandat qu’il exerça jusqu’à sa retraite en octobre 2012.

En retraite, Gilles Laumonier était toujours membre de SUD-Rail et participait aux activités de l’Union départementale interprofessionnelle des retraités Solidaires (UDIRS) du Finistère.

En 1976 et 1977, Gilles Laumonier milita dans un comité de soldats, puis au collectif rennais antimilitariste jusqu’à son départ pour Asnières.

Marié, il est père d’une fille née en 1997.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article209045, notice LAUMONIER Gilles, Yves par Christian Mahieux, version mise en ligne le 21 novembre 2018, dernière modification le 18 septembre 2019.

Par Christian Mahieux

Gilles Laumonier en mai 2019
Gilles Laumonier en mai 2019

SOURCES- Correspondance avec Gilles Laumonier en 2018 — Arch. CFDT. — Arch.SUD-Rail.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément