GUIGUE Maurice, Léon

Par Jacques Girault

Né le 22 septembre 1935 à Nîmes (Gard),`mort le 1er septembre 2018 à Perpignan (Pyrénées-Orientales) ; instituteur ; militant communiste ; adjoint au maire de Goussainville (Seine-et-Oise/Val-d’Oise), membre du Conseil économique et social d’Ile-de-France.

Fils d’un maçon qui devint professeur dans l’enseignement technique Maurice Guigue, à la suite de ses études au collège de Narbonne (Aude), devint instituteur puis directeur d’école à Goussainville.

Il se maria en mars 1959 à Paris (XXe). Le couple eut deux enfants puis divorça. Maurice Guigue se remaria en juillet 1973 à Goussainville. Le nouveau couple eut un enfant.

Membre actif du Syndicat national des instituteurs-PEGC puis du Syndicat national unifié des instituteurs et professeurs des écoles (SNUipp), il militait aussi dans le conseil local de la Fédération des conseils de parents d’élèves aux niveaux local, départemental et national.

Membre du Parti communiste français, il fut élu conseiller municipal (1971-1983) puis adjoint au maire de Goussainville de 1995 à 2001 (délégué aux finances). Dans la même période, il fit partie du Conseil économique et social d’Ile-de-France au titre du PCF.

Retraité, il se retira dans les Pyrénées-Orientales où il prit part aux activités des organisations communistes.

Parallèlement, Maurice Guigue composa une nouvelle dans le numéro 60 de la revue Brèves, ensemble consacré au « fantastique comme moyen d’exploration des ténèbres de chacun ». Il publia deux recueils de nouvelles qui lui valurent de prix du récit fantastique de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) en 1999 et la mention excellence au prix Alpha de Hazebrouck (Nord) en 2000.

Le carnet de l’Humanité, le 6 septembre 2018 annonça son décès.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article209547, notice GUIGUE Maurice, Léon par Jacques Girault, version mise en ligne le 12 décembre 2018, dernière modification le 8 novembre 2019.

Par Jacques Girault

ŒUVRE : Les chiens de Madame Bluche, Nouvelles, Nice, Éditions du Losange, 1997, 226 p. — Cauchemars et autres fantasmes Récits et nouvelles, Nice, Éditions du Losange, 1999, 125 p.

SOURCES : Arch. com. Goussainville (Patricia Martinet). — Renseignements fournis par l’épouse de l’intéressée par l’intermédiaire de Michel Toumazet. — Divers sites Internet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément