ESCAICH Louis

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 4 juin 1893 à Cahors (Lot), mort en déportation le 29 avril 1945 à Orianenburg (Allemagne), journalier, résistant.

Fils de Paul Escaich, cordonnier, et de Marie Crussens ou Cruzel, Louis Escaich était journalier à Cahors (Lot).
A la suite de son fils Robert, Louis Escaich entral dans le mouvement Libération-Sud. Il distribuait des journaux clandestins et ravitaillait les maquis.
A la suite de l’arrestation de son gendre Louis Quèbre, lié au maquis, le 19 avril 1944, Louis Escaich et son fils Robert furent également arrêtés le même jour. Il fut détenu à la prison Saint-Michel à Toulouse puis à Compiègne. Il fut déporté le 4 juin 1944, à Sachsenhausen. Il mourut au camp d’Orianenburg.
Son acte de décès porte la mention « Mort pour la France ».
Louis Escaich avait épousé Marie Séguy. Le couple eut cinq enfants, dont Jacqueline et Robert.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article210471, notice ESCAICH Louis par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 12 janvier 2019, dernière modification le 12 janvier 2019.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : GR 16 P 210588 ; - Fondation pour la mémoire de la déportation, Livre-Mémorial [en ligne].

Version imprimable Signaler un complément