DUPIC Pierre

Par Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Né le 6 septembre 1872 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), massacré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; cultivateur, tailleur de pierre ; victime civile.

Pierre Dupic était le fils de François (né le 12 août 1849 et décédé le 14 juillet 1924, à Oradour-sur-Glane), et de son épouse Catherine née Mercier (née le 26 mai 1850, à Veyrac et décédée le 4 août 1936, à Oradour-sur-Glane), cultivateurs. Ses parents s’étaient mariés le 16 février 1871 à Oradour-sur-Glane.
Il était l’aîné d’une fratrie de six enfants, Pierre (né le 26 novembre 1874) époux de Marguerite Bureau, Marie (née le 10 août 1877) épouse de Pierre Soulat, Anne (née le 14 février 1880) épouse de Pierre Boismorand (grands-parents de Marcel* et Lucien* Boulestin), Catherine (née le 4 octobre 1882) épouse de Martial Dupic, François (né le 7 février 1891), tous nés à Oradour-sur-Glane.
Il avait effectué son service militaire (1893-1896) dans le 151e régiment d’infanterie ; il fut mobilisé dans la territoriale de décembre 1914 à décembre 1918.
Le 31 décembre 1910 à Oradour-sur-Glane, il épousa Marie Clavaud (née le 15 août 1870, à Oradour-sur-Glane), lingère, épouse en premières noces de Baptiste Boulique (Né le 27 janvier 1868, à Limoges), ils divorcèrent le 15 novembre 1907. De cette union naquit un garçon François (né le 22 février 1910, à Oradour-sur-Glane) époux de Germaine Rougier.
Son épouse échappa au massacre, habitant La Fauvette, hameau non raflé le 10 juin 1944.
Il fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich, mitraillé puis brûlé dans l’une des six granges dans lesquelles les hommes furent massacrés.
Pierre Dupic obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.
Son épouse, sera une des habitantes du village provisoire. Son fils décède le 26 avril 1987 à Chabanais (Charente).
Voir Oradour-sur-Glane

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article211968, notice DUPIC Pierre par Dominique Tantin, Isabel Val Viga, version mise en ligne le 15 février 2019, dernière modification le 29 novembre 2019.

Par Dominique Tantin, Isabel Val Viga

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — MémorialGenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne, actes de naissances, mariages, décès, recensements, registre de matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément