MARTIN Marcel, Edmond

Par Eric Panthou

Né le 6 janvier 1926 à Saint-Cyr-sur-Morin (Seine-et-Marne), blessé mortellement par les Allemands le 8 mars 1944 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et mort suite à ses blessures le 15 mai 1944 aux Martres-de-Veyre (Puy-de-Dôme) ; requis à l’atelier de chargement des Gravanches ; victime civile.

Fils d’Émile, papetier aux Martres-de-Veyre, et d’Alice, née Blanchard, Marcel Martin fut la victime des représailles allemandes contre un attentat commis le jour même.
Le 8 mars 1944, un attentat est commis à la grenade contre le passage d’une troupe de soldats allemands boulevard Montlosier à Clermont-Ferrand. Immédiatement, en réaction, les Allemands tirent sur des passants et brûlent des immeubles à proximité. Marcel Martin figure parmi ces blessés. Il sortait de La Taverne de Roubaix, rue Sainte-Claire, en compagnie de ses amie Robert Andanson, Bruno Zuliani et Freddy Hartmann. Zuliani et Martin étaient des pensionnaires de cet Hôtel. Ils s’apprêtaient à prendre le tramway place Gaillard pour rejoindre leur travail à l’atelier de chargement des Gravanches où ils embauchaient à 23 heures. C’étaient des requis par la main d’œuvre allemande. Les hommes se dirigeaient vers la rue Gaultier-de-Biauzat et arrivaient dans la rue Sous-les-Augustins quand un Allemand venant des grands escaliers du boulevard Montlosier, au-dessus d’eux, leur bloqua le passage en les menaçant avec son arme puis leur tira dessus, blessant Zuliani au bras gauche. En rebroussant chemin, Marcel Martin est atteint à la colonne vertébrale par des Allemands qui tiraient de la place Gaillard. Il fut transporté à l’Hôtel-Dieu et décéda deux mois plus tard dans des souffrances terribles, au domicile de ses parents.
Son ami Zuliani fut amputé du bras et déclaré handicapé à 90%.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article216963, notice MARTIN Marcel, Edmond par Eric Panthou, version mise en ligne le 13 juin 2019, dernière modification le 14 juin 2019.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 65 : fusillés du 92ème suite à l’attentat de la Poterne .— Vanessa Michel, L’attente de la Poterne, Clermont-Ferrand, éditions Otrement, 2015 .— état-civil Saint-Cyr-sur-Morin.

Version imprimable Signaler un complément