CAZENAVE Paulette

Par André Balent

Née le 11 mai 1925 à Marsoulas (Haute-Garonne), morte le 10 juin 1944 à Marsoulas ; victime civile de la division Das Reich

Paulette Cazenave était la fille de Jean-Baptiste Cazenave et de Julie, née Blanc. Elle était une cousine germaine de Jean Blanc maire de Marsoulas élu en 1935 et Marie Barbe, née Blanc, mère des deux jumeaux Claude et Michel nés en 1939, massacrés eux aussi le 10 juin 1944 lors de la tuerie de Marsoulas perpétrée par la 10e compagnie du 3e bataillon du régiment de grenadiers SS Deutschland de la division blindée SS Das Reich.

Marie Barbe — sœur du maire de Marsoulas. — résidait à Toulouse. Elle craignait les bombardements aériens.Elle préféra donc amener au village ses deux jumeaux de cinq ans, Claude et Michel. afin de les mettre à l ‘« abri ». Lorsqu’elle devait s’absenter, sa cousine germaine, Paulette Cazenave s’en occupait. Avec leur mère, ils étaient hébergés dans la maison Durran, résidence secondaire de M. Durran, industriel à Toulouse, voisine de celle de celle de son cousin et de sa mère

Au petit matin du 10 juin, Marie Barbe quitta Marsoulas à bicyclette afin d’aller prendre le train pour se rendre à Toulouse à une fête de famille. Elle confia donc ses deux jumeaux à Paulette. À leur réveil, elle devait leur donner le petit déjeuner et les accompagner à l’école du village où ils avaient été inscrits.

Lorsque les Allemands frappèrent fort à la porte de la maison Cazenave, au chemin de la Fontaine, le père de famille, Jean-Baptiste, leur ouvrit la porte . il fut abattu aussitôt. Presque au même moment, sa femme Julie subit le même sort. Les enfants et la grand-mère de trouvaient dans le hall de l’escalier. Si Gaston put s’enfuir, Paulette alla vers sa mère en criant : « Maman ! maman ! ». Abattue d’un coup de fusil, elle fut achevée d’un coup de crosse. Les jumeaux dont elle devait s’occuper furent tués par une balle de revolver dans la tempe dans la chambre du rez-de-chaussée de la maison Durran.

Voir Marsoulas (Haute-Garonne), 10 juin 1944

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article219044, notice CAZENAVE Paulette par André Balent, version mise en ligne le 17 septembre 2019, dernière modification le 12 décembre 2019.

Par André Balent

SOURCES : Guy Penaud, La « Das Reich » 2e SS Panzer Division, préface d’Yves Guéna, introduction de Roger Ranoux, Périgueux, La Lauze, 2e édition, 2005, 558 p. [pp. 378-383, pp. 520-521]. — Roger Prost, « En Comminges sous l’occupation. Événements après le 6 juin », Revue du Comminges, Revue d’histoire, d’archéologie, de géographie et de sciences naturelles du Comminges et des Pyrénées centrales, 109, 1994, pp. 404-443. — « Le massacre d’une population innocente à Marsoulas en Comminges, le 10 juin 1944 », texte rédigé par un des fils, né en 1941, du maire de Marsoulas, Jean Blanc, site aspetinf.chez.com/assoc/Marsoulas, consulté le 11 septembre 2019.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément