CASTEX Jeanne, Marie, Paule née MONT, dite « Pauline »

Par André Balent

Née le 6 octobre 1879 à Martres-Tolosane (Haute-Garonne), morte le 10 juin 1944 à Marsoulas (Haute-Garonne) abattue par un soldat de la division SS Das Reich

Pauline Mont naquit au « quartier Pagès » de Martres-Tolosane, une bourgade du Comminges. Elle était la fille de François Mont, charpentier et de Jeanne Vital, respectivement âgés de vingt-six et vingt ans. Elle se maria le 27 avril 1901 à Marsoulas avec François Castex, cultivateur dans cette localité où il était né le 9 décembre 1867. Son mari était le fils Hippolyte Castex (soixante-deux ans en 1901) et de Marie Charouleau (cinquante-cinq ans en 1901).

En 1944, veuve, Pauline vivait à Marsoulas avec son fils Jean, maçon, la femme de ce dernier et leurs deux enfants, Paul et Paulette. Le 10 juin 1944, son fils était déjà parti au travail lorsque les Allemands pénétrèrent dans le village et commencèrent à massacrer la population. Sa belle-fille et ses petits-enfants eurent le temps de partir se cacher dans les bois. Pauline resta dans la maison. Elle s’apprêtait les volets de la cuisine lorsqu’elle fut aperçue par un Allemand qui l’abattit d’une rafale d’arme automatique.

Voir Marsoulas (Haute-Garonne), 10 juin 1944

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article219217, notice CASTEX Jeanne, Marie, Paule née MONT, dite « Pauline » par André Balent, version mise en ligne le 29 septembre 2019, dernière modification le 30 septembre 2019.

Par André Balent

SOURCES : — Arch. Dép. Haute-Garonne, 2 E 1 M 6065, état civil de Martres-Tolosane, acte de naissance de Pauline Mont ; 2 E 1 M 5659, état civil de Marsoulas, acte de mariage entre François Castex et Pauline Mont. — Guy Penaud, La « Das Reich » 2e SS Panzer Division, préface d’Yves Guéna, introduction de Roger Ranoux, Périgueux, La Lauze, 2e édition, 2005, 558 p. [pp. 378-383, p. 520]. — Roger Prost, « En Comminges sous l’occupation. Événements après le 6 juin », Revue du Comminges, Revue d’histoire, d’archéologie, de géographie et de sciences naturelles du Comminges et des Pyrénées centrales, 109, 1994, pp. 404-443 [p. 409]. — « Le massacre d’une population innocente à Marsoulas en Comminges, le 10 juin 1944 », texte rédigé par un des fils, né en 1941, du maire de Marsoulas, Jean Blanc, site aspetinf.chez.com/assoc/Marsoulas, consulté le 11 septembre 2019. — Mémorial Verdier Forain.(Toulouse), en ligne, consulté le 31 juillet 2019. — Musée de la Résistance en ligne, consulté le 1er août 2019. — MemorialGenWeb consulté le 1er août 2019.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément