BAUDERE Edmond, Antoine, Théophane

Par Daniel Pillon, Catherine Roussel

Né le 13 janvier 1903 à Vaudricourt (Somme), exécuté sommairement le 31 juillet 1944 à Cambron (Somme) ; ouvrier agricole ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de Victor, journalier agricole et de Julia née Becquet, Edmond Baudère résidait 108 rue de Canteraine à Miannay (Somme) où il épousa, en 1926, Jeanne Chivot qui décéda le 24 octobre 1943. Il exerçait la profession d’ouvrier agricole à Cahon (Somme).
Un important stock d’explosifs, d’armes et de fonds appartenant à la troisième compagnie FTP de la Somme était entreposé à son domicile après qu’il eut rejoint la Résistance en 1943.
Le 29 juillet 1944, peu après l’arrestation de son fils Roger*, Edmond Baudère fut à son tour arrêté par la Gestapo et emmené à la Kommandantur de Lambercourt (Somme). Les Allemands effectuèrent une fouille approfondie de la maison des Baudère et y trouvèrent les dépôts.
Le 31 juillet 1944, Edmond Baudère, son fils et Turenne Delaporte* furent transportés dans le bois de Cambron où ils furent tués d’une balle dans la nuque. Leurs corps enterrés sur le lieu de l’exécution furent découverts le 14 septembre 1944.
Edmond Baudère repose avec son fils dans le caveau familial à Miannay. Il reçut la mention « Mort pour la France » le 30 mai 1945. Son nom est inscrit sur la stèle commémorative érigée dans le bois de Cambron.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article219248, notice BAUDERE Edmond, Antoine, Théophane par Daniel Pillon, Catherine Roussel, version mise en ligne le 23 octobre 2019, dernière modification le 26 octobre 2019.

Par Daniel Pillon, Catherine Roussel

SOURCES : AVCC Caen, 21P 703986 — Picardie Nouvelle, 15 septembre 1944, Le Courrier picard, 3 août 2014 — Etat-civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément