NESMOZ Jules, François

Par Jean-Luc Marquer

Né le 23 juillet 1876 à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) ; tué le 29 août 1944 à Bonnefamille (Isère) ; garde-chasse ; victime civile

Jules, François Nesmoz était le fils de François et de Pauline Masson.
Après son service militaire effectué au 117è régiment d’infanterie, il eut divers emplois.
Il épousa Marie Pélagie Debain le 22 octobre 1898 à Merey-Vieilley (Doubs) et ils eurent plusieurs enfants.
La famille s’installa à Bonnefamille (Isère) à partir de 1900.

Lors de la grande Guerre, il fut affecté à diverses sections de commis et ouvriers d’administration. (C.O.A).

Au moment de son décès, il exerçait la profession de garde-chasse.

Le 29 août 1944, aux environs du château de Moidière à Bonnefamille, un groupe de Résistants engagea le combat contre des soldats allemands.
Vers 17 heures, alors qu’il pensait l’engagement achevé, François Nesmoz, qui revenait de Saint-Quentin-Fallavier, s’engagea sur le chemin du Château pour revenir chez lui.
Il fut alors atteint par plusieurs balles qui le tuèrent net. Deux témoins indiquèrent que ces balles étaient allemandes.
Il fut enterré au cimetière de Bonnefamille.

François Nesmoz obtint la mention "Mort pour la France".

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article219532, notice NESMOZ Jules, François par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 19 octobre 2019, dernière modification le 22 octobre 2019.

Par Jean-Luc Marquer

Sources : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W 405 ; RMM 1RP982 — Etat civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément