Seyssinet-Pariset (Isère), lieu-dit "Désert de l’Écureuil", 21 juillet 1944

Par Jean-Luc Marquer

Le 21 juillet 1944, des soldats allemands exécutèrent sommairement dix hommes à Seyssinet-Pariset (Isère).

Monument commémoratif aux dix patriotes fusillés, Seyssinet-Pariset
Monument commémoratif aux dix patriotes fusillés, Seyssinet-Pariset
Esplanade en bordure de la RD 106b, à la sortie de Seyssinet.
Gaby André VITINGER (Mémorial Genweb), licence d’usage CC CC BY-NC-SA 2.0

Le 22 juillet 1944, vers 12h45, des Waffen-SS et des membres de la Gestapo, vinrent prévenir M. Émile Chassandre-Patron, maire de Seyssinet-Pariset, que, dans la soirée de la veille, dix détenus, ayant soit-disant tenté de s’échapper, avaient été fusillés à quelques kilomètres du bourg de Seyssinet au lieu-dit "Désert de l’Écureuil".
Ils lui donnèrent l’ordre d’inhumer les corps avec interdiction formelle de procéder à leur identification.
Le maire, avec le concours de plusieurs habitants de la commune et de M. Thrasso, photographe à Fontaine (Isère), réussit, malgré la défense qui lui avait été faite et la présence de policiers allemands, à faire photographier les victimes et à relever sur eux quelques objets, ce qui permit à leurs familles de les reconnaître par la suite.
Les corps étaient criblés de balles de mitraillette.
Toutes les victimes portaient des traces de torture. Elles avaient le visage boursouflé et portaient des bleus sur presque tout le corps.
Il est évident que la prétendue tentative d’évasion ne fut qu’un prétexte pour justifier l’exécution qui fut décidée par la Gestapo de Grenoble (Isère).
Dans un interrogatoire du 2 octobre 1945, le Waffen-SS français Guy Éclache indique que les victimes étaient emprisonnées à la caserne de Bonne à Grenoble et qu’elles en furent extraites le soir du 21 juillet 1944.
Une stèle commémorative fut érigée sur les lieux du massacre.

Liste des victimes :
Nicolas Aizemberg
André Chenevier
Marcel Dulys
Stanislas Dwojakowski
Michel Gierczak
Marco Lipszyc
André Jean Mayer
André Rhem
Burek Szwarcbart
Georges Tord

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article219972, notice Seyssinet-Pariset (Isère), lieu-dit "Désert de l'Écureuil", 21 juillet 1944 par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 29 octobre 2019, dernière modification le 31 octobre 2019.

Par Jean-Luc Marquer

Monument commémoratif aux dix patriotes fusillés, Seyssinet-Pariset
Monument commémoratif aux dix patriotes fusillés, Seyssinet-Pariset
Esplanade en bordure de la RD 106b, à la sortie de Seyssinet.
Gaby André VITINGER (Mémorial Genweb), licence d’usage CC CC BY-NC-SA 2.0

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression 3808 W 635 — Mémorial Genweb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément