ESTIVALS Robert, Lucien écrit aussi ESTIVAL Pseudonymles : ANDRÉ, LOUIS

Par Jean-Pierre Besse

Né le 2 avril 1921 à Decazeville (Aveyron), fusillé le 1er juin 1943 au camp d’Auvours, à Champagné (Sarthe) ; ouvrier ajusteur ; militant communiste du Calvados ; résistant dans la Marne et en Bretagne ; interrégional du Front patriotique de la jeunesse en Bretagne.

Robert Estivals
Robert Estivals
Collection Jean Quellien

Fils d’un mineur, Robert Estivals était ouvrier ajusteur à la Société métallurgique de Normandie. Il forma avec plusieurs de ses camarades dans la région de Mondeville et Colombelles (Calvados) un groupe rattaché au Parti communiste clandestin. Devenu clandestin en septembre 1941, il fut envoyé comme responsable du Front national dans la Marne en mai 1942, avec mission de mobiliser les jeunes. Dès l’automne, menacé d’arrestation, il quitta la Marne pour devenir interrégional du Front patriotique de la jeunesse en Bretagne.
L’arrestation du chef de train Blanchard permit la saisie d’une valise de documents sur la vie clandestine des communistes et des FTP. Elle entraîna la localisation de Robert Estival et de Julien Lesven. Estival fut arrêté au Mans dans la nuit du 7 au 8 mars 1943. Condamné à mort pour « menées terroristes et intelligence avec l’ennemi » par le tribunal militaire allemand du Mans (Feldkommandantur 755) le 27 mai 1943, il a été fusillé avec une douzaine de ses camarades .
Le même jour furent exécutés à Auvours : Albert Aubier, Alex Auvinet, Armand Blanchard, Pierre Corre, Émile Debonne, Émile Derruau, Eugène Dubruilles, Robert Estival, Edmond Garreau, René Le Petillon, Jules Lesven, Paul Madiot.

Robert Estivals, reconnu Mort pour la France, fut homologué à titre posthume lieutenant FFI.
Une place de Mondeville porte aujourd’hui le nom de Robert Estival.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article23666, notice ESTIVALS Robert, Lucien écrit aussi ESTIVAL Pseudonymles : ANDRÉ, LOUIS par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 17 novembre 2008, dernière modification le 12 juillet 2018.

Par Jean-Pierre Besse

Robert Estivals
Robert Estivals
Collection Jean Quellien

SOURCES : AVCC, Caen. – Arch. Dép. Finistère, fonds Alain Legrand, 208 J. — J. Quellien (sous la dir.), Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, op. cit. – État civil, Decazeville.

ICONOGRAPHIE : Centre de recherche d’histoire quantitative, Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, Conseil général du Calvados, 2004.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément